«On ne va pas commencer à donner de l’argent à tout un chacun»

13 février 2023 à 05h38

Boisés Est, l'Association française des propriétaires de boisés privés de lEst de lOntario, ne recevra pas de financement de la part des Comtés unis de Prescott-Russell (CUPR) pour réparer les déts du derecho.

Charles Fontaine

IJL – Réseau.Presse Le Droit

La décision a été prise au conseil des CUPR, mercredi. «On nest pas ici pour aider les propriétaires privés, a déclaré le maire d'Alfred et Plantagenet Yves Laviolette, membres des comtés unis. On ne va pas commencer à donner de largent à tout un chacun.»

 

Boisés Est demandait 75 000 $ de la part des CUPR pour aider les propriétaires de petites forêts à réparer les dommages causés par la tempête du 21 mai 2022. Le vice-président, Jean Saint-Pierre, était convaincu de recevoir cette aide.

 

«Je suis extrêmement déçu, a-t-il lancé en entrevue. Jai communiqué individuellement avec tous les maires et j’étais convaincu quils allaient appuyer cette demande-là. Je nai perçu aucune préoccupation de leur part. [...] À la suite de tous nos travaux auprès des conseils les plus touchés, après toutes les conversations que jai eues auprès de tous les maires, à mon avis, c’était dans le sac.»

 

La décision de ne pas épauler les propriétaires de forêts privées a été prise ce matin lors de la réunion du comité plénier des CUPR.  Seul le maire de Clarence-Rockland, Mario Zanth, était en faveur dun octroi financier et son conseil avait adopté une motion en ce sens.

 

Les propriétaires de forêts privés auraient utilisé cet argent pour l'évaluation des déts, les travaux recommandés, les suggestions d'arbres à transplanter et le suivi du rétablissement de la forêt.

 

 

Fausse information

 

Mais la majorité des membres du conseil des CUPR n'étaient pas enclins à aider financièrement des particuliers. 

 

Le maire de Russell, Pierre Leroux, a été le premier à énumérer les raisons pour lesquelles il nappuyait pas cette proposition.

 

«Il y a un manque de logement abordable, de soins de santé et de place en garderie. Pour moi, ce sont des enjeux bien plus importants quaider des propriétaires de forêts privés. Ils ont déune réduction de taxes de 75%. Est-ce quils utilisent cet argent en cas dintempéries ? Je ne sais pas. Ce nest pas parce que les gouvernements provincial et fédéral ne font rien quon doit les aider.»

 

Selon M. Saint-Pierre, cest environ 15% des membres de Boisés Est qui ont le droit à cette réduction de taxes. Ce programme est destiné au propriétaire de 10 acres et plus.

Il affirme que de fausses informations ont été véhiculées. Ce taux dimposition plus faible représente en moyenne 10$ de moins par acres par année, selon le vice-président.

 

«Ça coûte beaucoup plus cher que ça dengager de la main-d'œuvre pour réparer les dégâts», soutient-il.

 

Il va dailleurs sassurer de corriger les informations transmises quil dit fausses.

 

«Ce matin, il y a des choses non fondées qui ont été mentionnées. Cest malheureux. La prochaine étape est de corriger ce qui a été dit, parce quil est important davoir la bonne information pour prendre les bonnes décisions.»

 

Le conseil est toutefois daccord pour continuer denvoyer des lettres aux gouvernements provincial et fédéral pour susciter une aide financière.

 

De son côté, Jean Saint-Pierre tiendra une rencontre un an après la tempête, le 27 mai 2023, pour faire un bilan des démarches entreprises pour le rétablissement des forêts.

 

À ce jour, aucun financement gouvernemental na été alloué aux propriétaires de petites forêts.