Mécontentement autour d'un nouveau carrefour giratoire

21 mai 2024 à 13h35

Le 29 avril dernier, les Orléanais étaient invités à rencontrer des représentants d’OC Transpo, de la ville d’Ottawa et Laura Dudas, l’une des trois conseillères d’Orléans. Au menu : des infos sur le nouveau carrefour giratoire, qui devrait être installé à l’intersection du boulevard Jeanne-d’Arc et des promenades Fortune et Vineyard.

_______________________

André Magny

IJL – Réseau.Presse – L’Orléanais

 La salle du complexe récréatif Bob-MacQuarrie où avait lieu la réunion était bondée ce soir-là. Selon certains témoins, c’était même houleux. « Plus de 100 personnes étaient présentes. La salle était trop petite », affirme Natalie Dimitra Montgomery, résidente d’Orléans et mère d’un enfant fréquentant l'école catholique Convent Glen, non loin où sera installé le carrefour.

Ce qui inquiète Mme Montgomery, c’est la sécurité des enfants. « Plusieurs parents pensent que le rond-point va augmenter la circulation. Où les enfants vont-ils débarquer ? » Et ce qui agace celle qui a profité de sa page Facebook pour faire connaître son mécontentement après la rencontre, c’est qu’après trois heures de réunion, « OC Transpo n’a pas démontré le besoin d’un rond-point. Comment en sommes-nous arrivés à cette option? »

En fait, les intervenants voulaient expliquer que lorsque la nouvelle station de l’O-Train Jeanne-d’Arc, phase 2 sera ouverte, les autobus devront accéder à la station à partir des directions nord et sud, le long du boulevard Jeanne-d’Arc, ce qui entraînera, selon eux, notamment une augmentation de la circulation des autobus devant l’école Covent Glen et dans les zones résidentielles, ainsi qu’une diminution de la fiabilité des services de transport en commun.

Présente lors de la rencontre d’informations, mais aux prises avec des problèmes de santé au moment d’accorder une entrevue à L’Orléanais, Laura Dudas a toutefois tenu à transmettre certaines de ses impressions sur le dossier par l’entremise de son adjointe Chelsey Wynne. Selon celle-ci, Mme Dudas « est tout à fait d'accord pour dire que les communications doivent être améliorées, et l'équipe du projet prépare actuellement une section de questions et réponses approfondie pour le site web, basée sur de nombreuses questions qui ont été soulevées lors de la réunion publique. »

Quant à la question de la sécurité, en se basant sur certaines spécificités techniques fournies par Kyle Delaney, gestionnaire de projet, au sein des Services d’infrastructure, Construction et Design municipaux à la ville d’Ottawa, Mme Wynne explique ce que doit être le carrefour giratoire proposé : « Les passages sont réduits à une seule voie de 4,5 mètres; les piétons s'arrêteront alors sur un îlot, avant de traverser la deuxième voie de circulation de 4,5 mètres dans la direction opposée pour terminer la traversée. » Autrement dit, lorsqu’ils auront à utiliser un passage, les piétons « n'auront à se soucier que du trafic venant d'une seule direction, contrairement aux deux directions actuelles », explique-t-elle.

Quant au gestionnaire de projet lui-même, dans un échange de courriels avec le journaliste de L’Orléanais, il affirme que les ronds-points, « lorsqu'ils sont utilisés correctement, permettent une réduction significative des collisions, en particulier des décès, par rapport aux intersections signalisées. » Cela veut-il dire que le choix du rond-point sur Jeanne-d’Arc est définitif? M. Delaney assure que plusieurs options avaient été envisagées avant de choisir l'intersection Jeanne-d'Arc/Fortune/Vineyard. Selon lui, « OC Transpo s'est engagé à présenter toutes ces options au public ainsi que les alternatives supplémentaires proposées par les résidents lors de l'assemblée publique. Ces informations devraient être disponibles prochainement. »

Ces explications suffiront-elles à calmer les esprits ou à tout le moins à être plus rassurantes avant le début des travaux l’été prochain, travaux qui coûteront quelque 8,2 millions de $?

-30-

(Photo : Mesures de transport en communs - boulevard Jeanne d'Arc / Ville d'Ottawa)